Les souvenirs

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les souvenirs

Message par TheDecline01 le Dim 07 Déc 2014, 18:48

Cela m'arrive régulièrement, j'écoute un album et je retourne en arrière. Les années prépas, le collège, un déménagement ou mon premier boulot/appart. Bref, je revis une époque et cela rehausse l'album. Ça m'arrive avec pas mal d'albums de groupes ou courants musicaux que j'ai découvert à cette époque de changement ou de parenthèse spéciale.

Forcément le jugement sur l'album est biaisé et il me serait probablement impossible d'évaluer l'album sans le "bonus" de ce souvenir, faudrait que je devienne amnésique.

Ça vous arrive évidemment, mais jusqu'à quel point cela détourne-t-il votre jugement d'un album ?
avatar
TheDecline01
Sombre WC

Messages : 3715
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 51
Localisation : Où d'autre que dans votre cul ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Tabris le Dim 07 Déc 2014, 19:17

J'ai des albums absolument inécoutables comme ça mrgreen

Les albums d'Opeth sont teintés de souvenirs très forts en ce qui me concerne, idem pour ceux de Tool (quoi que sur celui-ci, je ne reviendrai jamais dessus, c'est génial, pont barre, souvenirs ou non). Mais clairement, ça teinte l'écoute d'émotions particulières. Hors métal, il est des albums, probablement ne les aurai-je jamais écoutés, ni aimés à ce point s'ils n'avaient pas été colorés par quelque chose de très particulier qui m'est arrivé dans ma vie.
Des albums qui sont un peu la bande son de tranches de vie (ou comment on se fait des films mrgreen ). Oui, ça peut fausser l'écoute pure, le jugement qualitatif. Si au final le souvenir devient indifférent, la musique qui l'évoque, redevient "normale". On l'écoute alors juste avec l'oreille du critique et non plus avec les émotions de la "première fois". On peut alors changer du tout au tout : la détester, en apprécier les qualités, l'aimer pour ce qu'elle est. Là seulement on sait si oui ou non le jugement est biaisé par un souvenir. Ou enfin, on peut continuer de chialer comme un idiot nostalgique et ne jamais savoir, et c'est pas mal non plus :D
La musique, on l'aime aussi parfois pour ce qu'elle évoque, pas nécessairement pour le son pur :)

Edith :
Tiens, voilà un morceau qui fait un doublet : reprise d'un morceau qui évoque des souvenirs de gosses, par un groupe qui en évoque de biens plus forts, largement postérieurs.



Je trouve ça assez amusant en fait :)


Dernière édition par Tabris le Dim 07 Déc 2014, 19:57, édité 2 fois

_________________
Aucune couleur ne révèle autant de beauté que lorsque le noir la frôle intimement.
avatar
Tabris

Messages : 2483
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Winter le Dim 07 Déc 2014, 19:19

Ca dépend.
Pour les albums récents, je ne me pense que mon jugement se laisse bcp "dévier" par les souvenirs que m'évoque l'album.
En revanche, je serais bien incapable de juger de la valeur réelle d'albums comme "Turquoise Fields" de Little Nemo, du premier Galactic Cowboys, du live de Fields of the Nephilim, et autres albums ayant bercé mon adolescence/vie étudiante. Bien trop de souvenirs, positifs ou négatifs y sont attachés. Je serais tout bonnement incapable de réécouter certains d'entre eux, d'ailleurs.

Par contre un truc est sûr, TOUS les albums que j'ai écouté m'évoquent des faits concrets de ma vie (le jour où Droom m'a laissé l'embrasser, le jour où Pingouin a reconnu que Rust in Peace était poussif, etc.).

_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7269
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Tabris le Dim 07 Déc 2014, 19:26

Winter a écrit: le jour où Droom m'a laissé l'embrasser.

Je suis jalouse !! :non:

C'est quel album ? :lol:

_________________
Aucune couleur ne révèle autant de beauté que lorsque le noir la frôle intimement.
avatar
Tabris

Messages : 2483
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Winter le Dim 07 Déc 2014, 19:30

Le dernier Anal Cunt... Et ensuite y a eu du Bernard Lavilliers.

Romance.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7269
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par S1phonique le Dim 07 Déc 2014, 19:36

c'est 'hachement intime comme question Dickie Embarassed

_________________
"Fat bottomed girls you make the rockin' world go round !"
"You might think that I'm crazy but you know I'm just your type"
avatar
S1phonique
Chauve No Mercy

Messages : 6903
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : 84° 03′ N 174° 51′ O

Voir le profil de l'utilisateur http://leseternels.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par TheDecline01 le Dim 07 Déc 2014, 20:06

25cm, à sec, par la bouche ?

_________________
Bonjour, je m'appelle Dick et j'ai une petite bite.

Soutenez le spectacle vivant
avatar
TheDecline01
Sombre WC

Messages : 3715
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 51
Localisation : Où d'autre que dans votre cul ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par S1phonique le Dim 07 Déc 2014, 20:08

:metalbeer: je pense de suite à un maxi de Metallica de "One" limité à 100exemplaires dont la particularité était d'être un disque comestible !

_________________
"Fat bottomed girls you make the rockin' world go round !"
"You might think that I'm crazy but you know I'm just your type"
avatar
S1phonique
Chauve No Mercy

Messages : 6903
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : 84° 03′ N 174° 51′ O

Voir le profil de l'utilisateur http://leseternels.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par TheDecline01 le Dim 07 Déc 2014, 20:10

Ton intimité est décidément bien étrange. Par contre ton talent pour détourner des topics n'est absolument pas partiel.

_________________
Bonjour, je m'appelle Dick et j'ai une petite bite.

Soutenez le spectacle vivant
avatar
TheDecline01
Sombre WC

Messages : 3715
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 51
Localisation : Où d'autre que dans votre cul ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Droom le Dim 07 Déc 2014, 20:20

C'est ce pourquoi j'achète encore des disques. Ce sont des petits bouts de mémoire. Oh, pas tous, bien sur, mais beaucoup. Même des albums au faible potentiel émotionnel (cf. le dernier Korn, par exemple) peuvent me rappeler tel ou tel moment (ici, l'an passé, un trajet en bagnole, seul, la nuit pour aller vendre des légumes chez Leclerc... - c'était étrange et agréable comme tout).

Là, j'écoute Acoustic Verses de Green Carnation : cette semaine au ski avec mon père, l'une des meilleures de ma vie ; ou cette fois où un nerf a nécrosé dans ma dent (cette douleur !!!) et ou ce même père a lancé la lecture du disque en pleine nuit sans me demander - pour me faire plaisir et me soulager, etc.

Pour cette année, Voyager, Lana Del Rey et Anathema ont sortis des disques désormais indissociables des mois de juin/juillet.

Bref. Je pourrais faire une liste longue comme le bras. Avec des disques anodins ou moins, et des moments anodins ou moins.

Une seule caractéristique commune : tous les souvenirs que j'accroche aux disques sont des souvenirs positifs.
Je m'en rends compte en cherchant des exemples à l'instant.
Aucun souvenir négatif n'est attaché à la musique. Aucun...  

Donc oui, mille fois oui : musique = souvenir = amour.

:)
avatar
Droom
Oslow

Messages : 1815
Date d'inscription : 24/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Thierry le Lun 08 Déc 2014, 00:01

Droom a écrit:ou cette fois où un nerf a nécrosé dans ma dent (cette douleur !!!) et ou ce même père a lancé la lecture du disque en pleine nuit sans me demander - pour me faire plaisir et me soulager, etc.

Je vais paraître très niais, mais c'est sans doute la plus belle chose lue sur Internet ce weekend. :)

_________________
Maybe it's better for you, mankind, not to know... what's going on!

Sinon, parfois, j'écris ici ou .
avatar
Thierry

Messages : 225
Date d'inscription : 28/09/2014
Age : 35
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par S1phonique le Lun 08 Déc 2014, 06:27

Intimité bé oui !
mon retour n'est pas très éloigné de celui de  Droom en fait mais pas que des trucs positifs, on peut y ajouter les épreuves moins drôles.

il reste deux albums qui m'ont marqué à jamais correspondant à des événements que je n'ai finalement jamais racontés à personne.
A chaque fois que j'entends un extrait je me refais le trip.
Il y a aussi quelques chansons plus précises qui renvoient à des souvenirs particuliers.

Mais bon tous ces albums / chansons étaient déjà très bons, le jugement n'est finalement pas tronqué , juste plus personnel dans leur écoute. :)

_________________
"Fat bottomed girls you make the rockin' world go round !"
"You might think that I'm crazy but you know I'm just your type"
avatar
S1phonique
Chauve No Mercy

Messages : 6903
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : 84° 03′ N 174° 51′ O

Voir le profil de l'utilisateur http://leseternels.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Cedric le Lun 08 Déc 2014, 07:38

T'y arriveras pas Dickie.

_________________
"Est-ce que ça devient plus facile?" "Tu veux dire... la vie?" "Oui. Elle devient facile?" "Tu veux que je te dise quoi?" "Mentez-moi."
Aujourd’hui, en banlieue parisienne, il y avait des élevages de dromadaires, il y avait des vignes. Le désert grignotait les pieds de l’Espagne et du Portugal. Et les deux frigidaires terrestres, l’arctique et l’antarctique, ils servaient maintenant d’élevage de bovins sur terre ferme. Ils avaient tout salopé. Tout pollué. Tout bouffé, tout niqué, les nappes phréatiques, les terres, l’air, niqué les montagnes, aujourd’hui hérissées de structures métalliques inutiles, des tire-fesses, des télésièges, des stations de ski, tout ça abandonné, parce qu’il n’y avait plus de putain de NEIGE.
Bande d’enculés.
Si un jour j’ai un gosse, je le tuerai pour qu’il ne vive pas cet enfer.
avatar
Cedric
Dave Mitaine

Messages : 2290
Date d'inscription : 27/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Droom le Lun 08 Déc 2014, 08:45

TheDecline01 a écrit:Ça vous arrive évidemment, mais jusqu'à quel point cela détourne-t-il votre jugement d'un album ?

Ah. Ouais.
Alors.
Je sais pas. Tout dépend. Je n'ai pas trouvé la règle.
Je pense que certain bons albums le sont encore davantage avec un souvenir attaché.
Et je pense que certains albums dispensables peuvent devenir subjectivement bon avec un souvenir attaché.
Globalement, je pense qu'un souvenir attaché va forcément détourner mon jugement. Mais bon, voilà,parfois je me rend bien compte que l'album en question n'est pas ultime malgré tout: The Paradigm Shift (Korn), Street Thrash (Enhancer), Metal (Annihilator), Termination Bliss (Deathstars)... Etc. Pourtant, je les aime bien et, j'aurais du mal à m'en séparer.

J'aurais envie de dire : c'est pareil avec vos copines. Je suis sur que si je les croise, bah, voilà, ce sont des personnes sympathiques. Comme vous, vous avez des souvenirs avec, c'est un peu plus que ça pour vous. Le raisonnement marche aussi avec vos mamans et vos chats.

Le problème, c'est Sven, qui a des souvenirs avec toutes vos mamans. C'est peut-être bien lui le plus objectif, du coup.
avatar
Droom
Oslow

Messages : 1815
Date d'inscription : 24/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Winter le Lun 08 Déc 2014, 08:50

Le fait que ma mère ait des chats change-t-il quelque chose à l'affaire ?
Sven, si tu t'approches à moins de 5km de Mme Winter mère, je te butte !

Sinon j'avoue que le jour où mon père me met Thurisaz pour me faire plaisir, je fais la ola pendant un an. Entre je ne sais plus quel forumeur qui écoute du thrash avec son papa et ce genre d'anecdotes, je me dis que les temps changent VRAIMENT. (et je n'ai pas à me plaindre de mes parents hein).
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7269
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Pingouin le Lun 08 Déc 2014, 18:37

Je suis incapable de juger un album pour lui-même. Les souvenirs font partie intégrantes de mes disques (idem pour les bouquins, les films ou encore mes sex-tapes avec la femme de Winter).

Je me souviens qu'ici, j'avais halluciné quand Kro (reviens, merde :() disait avoir revendu d'un coup toute la disco de Korn; dont il avait pourtant été ultra-fan. Je n'en serais pas capable. Je pense pas un jour réécouter Nevermind, par exemple. Archi-rebattu, daté, pas si bien que ça en fin de compte, mais je m'en séparerai jamais. J'aurais l'impression de me couper un doigt. Et je sais que si un jour, je le remets sur la platine, je me retrouverais propulsé à l'été 94, à ces après-midis passés à jouer à Sonic et Super Mario World à l'étage avec ce disque à fond les ballons, à côté de la piaule de ma frangine qui, le casque sur les esgourdes, écoutait en boucle les émissions Lovin' Fun repiquées sur cassette.
Nevermind pour moi, c'est tout ça. Et pas que de la musique.
Par contre, j'aurais beaucoup moins de mal, voire aucun mal du tout, à me séparer d'albums qui m'évoqueraient de mauvais souvenirs. C'est en partie pour ça que j'ai revendu tout ce que j'avais de Pantera et ça m'a vraiment fait du bien. La seule exception, c'est quand je sais que musicalement, ça passe toujours. Endorama de Kreator est un mitaine de disque, mais passe-le en ma présence et tu peux être sûr que je vais m'effondrer vu qu'à l'époque de son achat et des écoutes en boucle, j'étais au fond du trou. Il est très bon, mais je refuse de me le refader.

Jusqu'à plutôt récemment, chacun de mes disques était "habité" de cette façon. C'est moins le cas maintenant parce qu'avec le Net et les sous-sous dans la popoche, j'en achète et écoute beaucoup plus, du coup je ne laisse plus vraiment le temps à un album de réellement m'accompagner. Il y a quelques temps, ça m'allait bien parce que je ne voulais plus prendre le risque de gâcher un CD en l'associant à des souvenirs suxxor. Mais je suis en train de me rendre compte que ça me manque ! Les disques sont en train de redevenir de simples disques et plus des p'tits fragments de ma vie. Je les consomme à la chaîne plutôt que de prendre le temps de les déguster comme avant et ça, c'est moche.
Et sans porter de jugement, j'ai l'impression que c'est le cas de plein de p'tits jeunes, qui se sont mis à la musique avec le Net et qui ont toujours téléchargé comme des furieux. Chérir un album comme on a pu le faire, c'est quelque chose que certains d'entre eux ne connaitront jamais. Et ça m'attriste.
avatar
Pingouin

Messages : 888
Date d'inscription : 25/09/2014
Localisation : 4-9 izi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par merci foule fête le Lun 08 Déc 2014, 22:48

Ah là là, quel sentimental, notre Pingouin (je me moque pas hein, je taquine) ! Wink
Bon, vous me connaissez : un coeur de pierre dans un corps d'acier - ou l'inverse.
Certes, je ne peux complètement nier que certains disques sont liés d'une façon ou d'une autre à des souvenirs précis, bons ou mauvais. Mais ces derniers, aussi intenses soient-ils, ne me feront pas prendre des vessies pour des lanternes et vice versa, ou en tout cas pas longtemps.
Exemples : de retour d'un rendez-vous fatal avec une jeune personne qui occupait approximativement 75% de mes pensées (le reste, c'était le foot et le metal), je ressentis une vive amertume ainsi que l'envie subséquente de l'envoyer vigoureusement balader en faisant péter Welcome to Hell de Venom à fond les manettes : ça ne m'empêche pas d'écouter cet album avec grand plaisir encore aujourd'hui malgré ce petit écho désagréable qui se déclenche à chaque fois, 20 ans après.
De même, j'ai acheté Let it die de Feist quasiment en chialant - dix ans plus tard je l'écoute toujours, malgré les souvenirs.

A l'inverse, la découverte de Carnival in Coal a beau coïncider avec la conviction plutôt exaltante d'avoir rencontré la femme de ma vie, je n'ai jamais accroché et j'ai fini par me débarrasser du CD. Les souvenirs étaient agréables, pas la musique donc tant pis.

Et ce n'est pas parce que j'ai découvert le fabuleux Secret Treaties de BOC en revenant des "trois jours", le papier d'exemption en poche, que j'adore cet album : c'est uniquement parce que c'est un pur chef d'oeuvre.

L'avantage de ne pas être du genre à écouter en boucle les mêmes disques, à ne pas se focaliser sur un genre jusqu'à l'écoeurement, c'est que les découvertes s'intégrent naturellement aux révélations antérieures pour former ensemble un cercle sans cesse grandissant que ne rompt pas la lassitude des répétitions trop proches.
En sorte que les événements intimes n'interfèrent que très peu sur le ressenti (c'est aussi pour ça que - autre débat - les saisons, le froid, la chaleur, la pluie, le brouillard et même les Coupes du Monde de football lamentables n'ont que peu d'influence sur le choix de ma prochaine écoute - je ne me fais pas (plus) larguer tous les jours, non plus !).


Dernière édition par merci foule fête le Lun 08 Déc 2014, 23:56, édité 2 fois

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 5356
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Winter le Lun 08 Déc 2014, 22:49

Pingouin a écrit:Je suis incapable de juger un album pour lui-même. Les souvenirs font partie intégrantes de mes disques (idem pour les bouquins, les films ou encore mes sex-tapes avec la femme de Winter).
...
Et sans porter de jugement, j'ai l'impression que c'est le cas de plein de p'tits jeunes, qui se sont mis à la musique avec le Net et qui ont toujours téléchargé comme des furieux. Chérir un album comme on a pu le faire, c'est quelque chose que certains d'entre eux ne connaitront jamais. Et ça m'attriste.

Oui c'est triste. Moins triste que ta tronche la prochaine fois que je passe sur Nantes. Mais triste, oui. :dbz:

_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7269
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Tabris le Lun 08 Déc 2014, 23:44

Droom a écrit:
Une seule caractéristique commune : tous les souvenirs que j'accroche aux disques sont des souvenirs positifs.
Je m'en rends compte en cherchant des exemples à l'instant.
Aucun souvenir négatif n'est attaché à la musique. Aucun...  

Donc oui, mille fois oui : musique = souvenir = amour.

:)


Shocked C'est possible ça ?



_________________
Aucune couleur ne révèle autant de beauté que lorsque le noir la frôle intimement.
avatar
Tabris

Messages : 2483
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par merci foule fête le Lun 08 Déc 2014, 23:54

Chez une autre personne que Droom le romantique ? Non, bien sûr ! :lol:

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 5356
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par painlesslady le Mar 09 Déc 2014, 10:56

Quasiment toute la musique découverte avant mes 20 ans est aujourd'hui imprégnée de souvenirs.
Au départ, ça a été des coups de cœur mais si je les aime encore autant aujourd'hui, je sais que ce n'est pas seulement lié à la qualité de la musique et que la valeur sentimentale fortement rattachée à cette musique pèse pour beaucoup.
Écouter les Beatles, Scorpions, Michael Jackson, Foreigner ou Trust me ramène direct en enfance.
Noir Désir, Nirvana, Guns, Pantera, Type O Negative, Metallica, Paradise Lost sont indissociables des souvenirs de l'adolescence.

Donc non Dickie, je ne pense pas en effet que ces groupes auraient eu le même impact sur moi si je les découvrais seulement aujourd'hui, en tant qu'adulte, hors du contexte des années 90. Peut-être que je les trouverais totalement nuls et insipides.
Je me rends compte, comme Droom, que je n'ai que des souvenirs positifs liés à la musique.
Et je rejoins l'avis de Pingouin, certains groupes ou morceaux nous transportent dans l'époque où on les a écoutés. C'est tout un contexte qui va avec. La musique, c'est un peu comme les odeurs et parfums, c'est la seule manière de voyager dans le temps. Tout ce qu'il nous reste du passé.

Du coup, Edith est montée dans la Delorean avec ça et ça.


Dernière édition par painlesslady le Jeu 11 Déc 2014, 10:55, édité 1 fois

_________________
"- And what is it about society that disappoints you so much?
- Oh, I don't know. Is it that we collectively thought Steve Jobs was a great man even when we knew he made billions off the backs of children? Or maybe it's that it feels like all our heroes are counterfeit. The world itself is just one big hoax. Spamming each other with our burning commentary *bullshit* masquerading as insight. Our social media faking as intimacy. Or is it that we voted for this. Not with our rigged elections but with our things, our property, our money. I'm not saying anything new, we all know we do this, not because "Hunger Games" books make us happy, but because we want to be sedated. Because it's painful not to pretend because we are cowards... Fuck society." Mr Robot
avatar
painlesslady

Messages : 2422
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 39
Localisation : Rockin' in The Free world

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par merci foule fête le Mar 09 Déc 2014, 12:30

painlesslady a écrit:Quasiment toute la musique découverte avant mes 20 ans est aujourd'hui imprégnée de souvenirs.
Au départ, ça a été des coups de cœur mais si je les aime encore autant aujourd'hui, je sais que ce n'est pas seulement lié à la qualité de la musique et que la valeur sentimentale fortement rattachée à cette musique pèse pour beaucoup.
Écouter les Beatles, Scorpions, Michael Jackson, Foreigner ou Trust me ramène direct en enfance.
Noir Désir, Nirvana, Guns, Pantera, Type O Negative, Metallica, Paradise Lost sont indissociables des souvenirs de l'adolescence.

Donc non Dickie, je ne pense pas en effet que ces groupes auraient eu le même impact sur moi si je les découvrais seulement aujourd'hui, en tant qu'adulte, hors du contexte des années 90. Peut-être que je les trouverais totalement nuls et insipides.
Ah mais là, ok : ce que l'on découvre au cours de sa jeunesse/ adolescence est forcément spécial, ce que l'on en retient restera notre socle musical, un attachement "historique" impossible à renier.
Et c'est justement ce qui me gêne, perso : je n'ai pas envie de rester prisonnier de ce jugement empathique. J'aimerais être capable de me dire : "ok, j'aime toujours ce disque parce qu'il est bon, pas seulement parce qu'il a accompagné mes révisions du bac ou mes premières galloches". C'est d'ailleurs pour ça que j'écris de temps en temps des chros sur des vieux albums en évacuant tout le côté nostalgique, histoire de me prouver que le plaisir d'écouter de la musique dépasse le contexte, les influences extérieures qui ne devraient pas interférer sur leur perception - même si c'est en partie illusoire, j'en ai conscience.
Pour prendre un exemple concret, ça ne vous est jamais arrivé, pris dans l'ambiance d'une soirée spécialement réussie, de surkiffer ce qui sortait des enceintes et, une fois revenus à la maison, vous rendre compte que dans votre salon ça sonne tout pourri ? La magie a disparu... Désagréable, hein ?
Aimer quelques soient les circonstances (ou presque), ne pas se laisser dicter ses goûts selon les événements, garder la maîtrise de ses choix, se construire ses bonheurs persos à sa main (non, ce n'est pas sale), n'est-ce pas ça le quiphe ultime ?
Pour moi oui. mrgreen


Dernière édition par merci foule fête le Mar 09 Déc 2014, 16:08, édité 1 fois

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 5356
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Tabris le Mar 09 Déc 2014, 12:37

Je partage ce souhait, vu que j'aimerai écouter certains albums que je trouve qualitativement excellents, sans avoir envie de chialer ou de gerber en raison de souvenirs qu'ils m'évoquent automatiquement. Albums maudits à exorciser quoi mrgreen

_________________
Aucune couleur ne révèle autant de beauté que lorsque le noir la frôle intimement.
avatar
Tabris

Messages : 2483
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Winter le Mar 09 Déc 2014, 15:58

merci foule fête a écrit:
C'est d'ailleurs pour ça que je tiens de temps en temps à écrire des chros sur des vieux albums en évacuant tout le côté nostalgique, histoire de me prouver que le plaisir d'écouter de la musique dépasse le contexte, les influences extérieures qui ne devraient pas interférer sur leur perception - même si c'est en partie illusoire, j'en ai conscience.

Un peu pareil, j'aime aussi faire cet exercice. D'ailleurs j'ai déjà eu une surprise : je me suis rendu compte par exemple que "No Place for Disgrace" valait au mieux un 15, et pas un 3000/20, comme je pensais...
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7269
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par merci foule fête le Mar 09 Déc 2014, 16:06

(No Place, j'en parle (un peu) dans la chro dont j'ai mis le lien, tavu ? Wink )

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 5356
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les souvenirs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum