ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Pietro le Ven 02 Juin 2017, 16:22

The cover artwork for Alice Cooper's new album, titled "Paranormal", can be seen below. Due on July 28 via earMUSIC, it will be made available on 2CD digipak, 2LP, limited-edition box set and on digital formats — and will come with a special mini-album. The first single, "Paranoic Personality", will be released Friday, June 9.

A statement from earMUSIC reads: "The 12-track album has been recorded in Nashville with longtime collaborator Bob Ezrin and features a very special bonus CD — a mini-album consisting of three brand new songs written and recorded together with the original ALICE COOPER band members Dennis Dunaway, drummer Neal Smith and guitarist Michael Bruce, alongside carefully selected live recordings. 'Paranormal' also features special guest appearances by U2's Larry Mullen Jr., ZZ TOP's Billy Gibbons and DEEP PURPLE's Roger Glover."

During an appearance on the SiriusXM radio show "Trunk Nation", Cooper said producer Bob Ezrin was responsible for getting Mullen Jr. involved in the sessions.

"Bob Ezrin and I sat there, and Bob says, 'What do you think about Larry Mullen on drums?' And I went, 'That's a great idea. It'll change things up so much on just the basic tracks.'"

Cooper also talked about the U2 drummer's somewhat unusual approach to recording. Alice recalled: "Larry [said], 'I wanna see the lyrics.' I said, 'Really?' He [said], 'Yeah, I play to the lyrics. I don't play to the bass.' And I said, 'That is so cool — just the idea that you're interpreting the lyrics on the drums.' So that totally makes the album another album."

Gibbons, meanwhile, plays guitar on a song called "I've Fallen In Love And I Can't Get Up". "After we cut the record, I went, 'If Billy Gibbons doesn't play on this, we shouldn't put this one out,' 'cause, I mean, it is so much him," Alice said. "And he got the record, and he said, 'I've got the flu, but, man, this song makes me feel better.' He just killed it."

In addition to performing on "Paranormal", original ALICE COOPER bandmembers Neal Smith (drums), Michael Bruce (guitar) and Dennis Dunaway (bass) were involved in the songwriting for the new record. "I wrote three songs [with them] for the new album. Dennis brought in two songs, Mike brought in a song. There's one song called 'I Wanna Be A Genuine American Girl'. It was gonna be 'I Want A Genuine American Girl', and I went, 'No, no, no. I Wanna Be A Genuine American Girl! It's really a tough song, so it's this guy going, 'I've gotta paint my nails, I've gotta do my hair.' [Laughs]"

With regards to the "Paranormal" album title, Cooper said: "I love that title, 'Paranormal', but it's not really a scary record. There's a couple of scary songs on it, but [it is] 'paranormal,' meaning 'other than normal.' This is not a normal Alice record. Bob and I decided, 'No theme this time. We're gonna make a record of things that just get us off, songs that we like. And it might go in a lot of different directions, but these are just songs that get us off."


avatar
Pietro
Divid Coverdead

Messages : 5052
Date d'inscription : 25/09/2014
Localisation : Nissa la Bella

Voir le profil de l'utilisateur http://unchainedmetal.bigcartel.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Pietro le Mar 18 Juil 2017, 10:13

Déja deux extraits:





Paranormal est vraiment bon !
avatar
Pietro
Divid Coverdead

Messages : 5052
Date d'inscription : 25/09/2014
Localisation : Nissa la Bella

Voir le profil de l'utilisateur http://unchainedmetal.bigcartel.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Mer 26 Juil 2017, 23:42

Une interview sympathique d'Alice Cooper (sous titrée en français) :

-20170725]http://www.telerama.fr/musique/alice-cooper-la-peste-du-disco-a-tout-contamine,161169.php#xtor=EPR-164-[newsletter_trasoiree]-20170725

Bon, il confond "You really got me" avec "All Day and all of the Night" mais dans l'ensemble il est plutôt lucide. :D

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Pietro le Jeu 27 Juil 2017, 09:32

Ah c'est pas le même morceau ?
avatar
Pietro
Divid Coverdead

Messages : 5052
Date d'inscription : 25/09/2014
Localisation : Nissa la Bella

Voir le profil de l'utilisateur http://unchainedmetal.bigcartel.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Jeu 27 Juil 2017, 11:21

Non, You really got me c'est de Van Valen et All Day and all of the Night de Praying Mantis. Enfin je crois.

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Pietro le Jeu 27 Juil 2017, 11:26

Quels copieurs ces Kinks... :lol:
avatar
Pietro
Divid Coverdead

Messages : 5052
Date d'inscription : 25/09/2014
Localisation : Nissa la Bella

Voir le profil de l'utilisateur http://unchainedmetal.bigcartel.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Jeu 27 Juil 2017, 11:35

Avant même que les morceaux soient écrits. Pas gênés les mecs. :non: Ou alors ce sont des précogs. Shocked

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Pietro le Mer 13 Déc 2017, 18:40

avatar
Pietro
Divid Coverdead

Messages : 5052
Date d'inscription : 25/09/2014
Localisation : Nissa la Bella

Voir le profil de l'utilisateur http://unchainedmetal.bigcartel.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Mer 28 Fév 2018, 23:23

Suite à cette très bonne surprise, et profitant d'une relative accalmie sur le front des sorties, je me (re)fais la discographie complète de Vincent Furnier. J'en suis à la fin des années 70 et bon sang que c'est dense ! 11 albums en 10 ans, sans arrêt en tournée - tu m'étonnes qu'il tournait aux substances, le type ! Une fois passés les délires psychés du 1er album et les tentatives un peu fades qui suivirent, on arrive à la période (plus ou moins hard) rock d'Alice et mis à part Billion Dollar Babies que je connais et apprécie depuis longtemps, je n'ai pas accroché plus que ça. Bizarrement. Pourtant, cette pop musclée et décadente a tout pour me plaire mais mis à part quelques titres de ci de là - dont "School's out", bien sûr - je me suis un peu ennuyé. Et puis à partir de Alice Cooper goes to Hell, changement : place aux concepts albums "sérieux" et aux arrangements sophistiqués. Je me rappelle avoir lu que les fans de la 1ère heure n'apprécient pas trop cette période : et bien moi je prends mon pied. Alors OK, Lace and Whiskey sent un peu trop l'influence du Bowie froid (et ch...) de l'époque, mais Alice goes to Hell qui le précède est une réjouissante transition entre le hard rock psyché des débuts et le rock léché qui va suivre. Là je découvre From the Inside, sorti en 78 et on est loin des productions bâclées que j'imaginais en lisant certains compte-rendu et en imaginant la déliquescence d'un Furnier en désintox - lui donnant l'inspiration pour le thème de l'album. Pour l'enregistrer, il embauche des musiciens qui collaboraient avec Elton John (dont le fameux parolier Bernie Taupin). Il y a Steve Lukather de Toto, aussi. C'est peu dire que leur influence se fait ressentir sur l'album. Oui, il y a de la ballade, oui il y a des rythmes discoïdes sur certains titres, beaucoup de piano et de chœurs. Mais les guitares sont toujours là et Alice n'a rien perdu de son mordant, tout en variant son registre pour proposer des séquences plus émouvantes. Chez moi, ça marche complètement. Une découverte tardive, mais vraiment jouissive ! C'est sûr qu'on est loin des boas et de la guillotine, mais qu'est-ce que c'est bon ! Bon allez, j'y retourne, j'ai encore quinze albums à écouter. :D

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Pietro le Jeu 01 Mar 2018, 11:35

Et Welcome to My Nightmare dans tout ça ? :huh?:
avatar
Pietro
Divid Coverdead

Messages : 5052
Date d'inscription : 25/09/2014
Localisation : Nissa la Bella

Voir le profil de l'utilisateur http://unchainedmetal.bigcartel.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Jeu 01 Mar 2018, 22:45

Welcome to my Nightmare, je suis en train de le réécouter, et je le trouve un peu... mou. Pas tout le temps, mais globalement le tempo est lent, l'ambiance l'emporte parfois sur les compos. Bon, en écoutant cet album, on sait où King Diamond a pompé l'inspiration de ses albums concepts. :D Bien sûr, il y a de très bons morceaux, dont la chanson-titre, mais je n'accroche pas plus que ça. Ça manque un peu de dynamisme... :cry:

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Mar 13 Mar 2018, 14:36

Les années 80. Terribles. Pour Alice, en tout cas. Rechute d'alcoolisme, accro au crack, Furnier traverse une période sombre. Il déclarera plus tard n'avoir aucun souvenir des albums qu'il a enregistrés au début de la décennie. Sans doute que l'auteur acclamé de Billion Dollar Babies n'assume pas complètement les plus mauvais enregistrements de sa carrière, même avec toute l'indulgence qu'on peut avoir pour le bonhomme - et en ce qui me concerne, sans avoir encore écouté les albums des années 2000-2010 (hormis le dernier). Le choc est rude après le rutilant et emballant From the Inside. Tentant de prendre le train en marche, lui qui était jusque là plutôt clairvoyant dans ses choix, se loupe complètement, contrairement à David Bowie qu'il avait pourtant influencé à ses débuts. Au programme, une espèce de sous new wave à synthés en toc pas très inspirée - qu'on est loin du raffinement des derniers albums des 70's ! Reste le chant, toujours aussi habité et hargneux, même s'il ne peut sauver les chansons du naufrage, ou plutôt, de l'indifférence. Ce n'est pas à proprement parlé atroce, juste pénible. Le fond du fond est atteint sur Dada, sorte de tentative d'expérimentation anémiée qui pue le disque contractuel que doit l'artiste en fin de contrat à son label (c'est l'un des deux seuls albums que je n'ai pas pu écouter jusqu'au bout).Complètement déchiré et sans doute diminué par ses abus, Cooper n'est pas capable de défendre ses productions sur scène, celles-ci se vendant très mal. Ça sent la fin d'une carrière déjà longue, celle d'un dinosaure des seventies en cours d'extinction.
Et bien non. "Revenu d'entre les morts", ça sonne comme un cliché mais ça s'applique complètement à Alice Cooper qui ressort les guitares sur Constrictor puis Raise Your Fist and Yell au milieu de la décennie. Sa nouvelle maison de disque, MCA, joue à fond sur l'imagerie horrifique et grand guignolesque d'Alice qui a les faveurs de la culture underground. Plusieurs titres sont retenus pour des BO de films d'horreur type Vendredi 13 et Freddy et la cote de popularité de Vinou remonte doucement. Musicalement, ce n'est pourtant pas ébouriffant de mon point de vue, les guitares sont certes plus présentes mais les compos sont assez moyennes et n'ont ni la puissance (relative) du heavy de l'époque, ni le côté groovy des seventies.
Puis vient le retour en grâce avec Trash. Paru en 89, celui-ci marque l'apogée de la réhabilitation avec force guests, dont les membres d'Aerosmith qui eux aussi avaient commencé un come back qui se confirmera au delà de toute espérance avec Pump qui sortira quelques mois plus tard. Il y aussi les types de Bon Jovi, qui viennent de péter les charts avec New Jersey. Le succès est au rendez-vous, Alice Cooper retrouve les sommets des charts un peu partout dans le monde, c'est la fête. Sauf que ce miracle a un prix. Ou plutôt un nom : Desmond Child. Le roi de la power ballade calibrée pour MTV. C'est lui qui était derrière le succès d'Aerosmith et Bon Jovi, il le sera aussi pour Alice Cooper. Ce qui signifie un formatage complet, recette impersonnelle que seul le chant, une fois de plus, parvient à transcender. Pour le reste, c'est mid tempos et rengainasses au programme. Perso,je ne suis pas client. J'ai déjà dit ce que je pensais de New Jersey et même si je tiens Pump en meilleure estime, c'est loin d'être mon Aerosmith préféré. Child sévira encore une fois pour Alice sur Hey Stoopid, qui ressert deux ans après les mêmes plats que Trash, un peu plus fades si c'était possible. C'est qu'il fallait faire cracher la machine à fric avant qu'elle ne se casse, comme si les mecs avaient anticipé le crash du hair metal et des clips à gros budget en heavy rotation. S'il y a une chose positive à retenir de l'avènement du grunge puis du neo, c'est d'avoir mis fin à l'influence démesurée d'un type comme Desmond Child. À noter que sur Hey Stoopid, ce sont les types de Mötley Crüe (sauf Vince Neil, sûrement torché), eux aussi en pleine bourre après un passage à vide, qui viennent faire une pige pour celui qui fait déjà figure de vétéran du hard rock. Ainsi que Slash, Satriani, Vai et... Ozzy. Bon, leur participation est complètement anecdotique mais ça va suffire à faire vendre de la rondelle en plastique par millions. Après, ça sera une autre histoire.

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Cedric le Mer 14 Mar 2018, 08:58

Je suis pas du tout fan d'Alice (je maîtrise pas du tout, et le peu écouté ne m'a jamais poussé vers sa musique), mais j'aime beaucoup tes analyses :ch:

_________________
"Est-ce que ça devient plus facile?" "Tu veux dire... la vie?" "Oui. Elle devient facile?" "Tu veux que je te dise quoi?" "Mentez-moi."
Aujourd’hui, en banlieue parisienne, il y avait des élevages de dromadaires, il y avait des vignes. Le désert grignotait les pieds de l’Espagne et du Portugal. Et les deux frigidaires terrestres, l’arctique et l’antarctique, ils servaient maintenant d’élevage de bovins sur terre ferme. Ils avaient tout salopé. Tout pollué. Tout bouffé, tout niqué, les nappes phréatiques, les terres, l’air, niqué les montagnes, aujourd’hui hérissées de structures métalliques inutiles, des tire-fesses, des télésièges, des stations de ski, tout ça abandonné, parce qu’il n’y avait plus de putain de NEIGE.
Bande d’enculés.
Si un jour j’ai un gosse, je le tuerai pour qu’il ne vive pas cet enfer.
avatar
Cedric
Dave Mitaine

Messages : 2663
Date d'inscription : 27/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Mer 14 Mar 2018, 11:06

Embarassed

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Dark S. le Mer 14 Mar 2018, 12:41

Moi je connais très bien, y'a du vrai dans ce que dis MFF mais je suis très loin d'être d'accord sur certaines conclusions.

Bon From The Inside je n'ai jamais été fan, mieux que Lace And Whiskey qui était à chier, mais on reste loin du chef d'oeuvre Welcome to my nightmare et de son très bon successeur. Par contre ensuite, effectivement c'est la dégringolade. Même si j'ai quand même une certain affection pour Special Forces et son ambiance unique, son clip au centre pompidou etc. En revanche Dada est loin d'être une daube, c'est peut-être le disque le plus intéressant de cette partie de sa carrière, même si bien sûr il y a à prendre et à jeter. Après, en effet, Alice Cooper tente le retour en force commercialement en surfant sur les modes du moment (ce qu'il fera très souvent dans sa carrière), mais sur une base résolument Hard Rock, comem à l'époque du Alice Cooper Band, ce qui fait la différence avec la période intermédiaire qui piochait allègrement ailleurs que dans le Hard. Ce n'est pas la démarche la plus courageuse qui soit mais en tout cas c'est réussi artistiquement et surtout commercialement. Les 2 1ers, Constrictor et Raise Your fist and yell ont été réalisé en collaboration avec le guitariste Kane Roberts le Rambo de la guitare, qui se révèle être un très bon gratteux dans le genre. Mais les 2 albums sont finalement assez différent : le premier met beaucoup plus l'accent sur les claviers (kitsch) et les refrains catchy, là où le second se veut nettement plus Heavy et punchy dans l'approche, et n'a strictement rien à envier aux productions Metal de la même époque. Tout en renouant avec les ambiances horrifiques notamment avec "Gail" et son clin d'oeils à "Steven" (ze chef d'oeuvre de d'Alice avec Halo Of Flies). Seul un titre a atteri sur une BO de film (Vendredi 13) : He's Back, sur Constrictor.
Ensuite, Trash, son album le plus criticable sur le principe. Disque Desmond Childien (excellent compositeur au demeurant), mais dont les morceaux ont surtotu été composé par d'autres poids lourds de la scène (Bon Jovi, les mecs d'Aeromsith, Joan Jett etc), et c'est plutôt ça le problème de ce disque : on reconnait à chaque fois le style des zicos en question, avec la voix d'Alice posée dessus. Mais bon, les morceaux restent rudement bons dans l'ensemble, avec "Poison" qui vaut largement un "Livin On A prayer" de qui on sait. Bon après, c'est logique que MFF n'aime pas Trash (par rapport à Bon Jovi tout ça). En revanche Hey Stoopid est loin d'être une simple redite de Trash. Même si on reste dans le gros Hard Rock Glam très produit, l'approche est assez nettement différente. Déjà Desmond Child ne compose plus que 2 titres, et, pas de bol, ce sont de loins les plus inspirés, les plus travaillés, et aussi les plus atypiques. Rien à voir avec les gros tubes habituels (il s ne sont d'ailleurs pas sortis en single). Quant aux invités extérieurs, ils se contentent cette foi-ci juste de poser des solos de guitares, sans vampiriser les compos. Ce qui fait que l'ensemble sonne Alice Cooper sans que l'on pense à d'autres artistes, contrairement à Trash. Bref, Hey Stoopid c'est vraiment un excellent album, riche, travaillé, et tout.    

Après cela, en bon suiveur de mode Alice Cooper sortira The Last Temptation en 1994, en plein pic de la vague grunge, et comme par hasard on y retrouve Chris Cornell sur un titre. Plus rien à voir avec les opus précédents. Et il y a effectivement un côté durant grunge tout l'album. C'est un disque très apprécié par la critique, bah je l'aime pas, il m'énerve. Je préfère nettement les albums suivants.


Dernière édition par Dark S. le Mer 14 Mar 2018, 14:09, édité 1 fois
avatar
Dark S.

Messages : 1936
Date d'inscription : 26/09/2014
Localisation : Lost in Necropolis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Cedric le Mer 14 Mar 2018, 13:35

Merci les gars :ch:

_________________
"Est-ce que ça devient plus facile?" "Tu veux dire... la vie?" "Oui. Elle devient facile?" "Tu veux que je te dise quoi?" "Mentez-moi."
Aujourd’hui, en banlieue parisienne, il y avait des élevages de dromadaires, il y avait des vignes. Le désert grignotait les pieds de l’Espagne et du Portugal. Et les deux frigidaires terrestres, l’arctique et l’antarctique, ils servaient maintenant d’élevage de bovins sur terre ferme. Ils avaient tout salopé. Tout pollué. Tout bouffé, tout niqué, les nappes phréatiques, les terres, l’air, niqué les montagnes, aujourd’hui hérissées de structures métalliques inutiles, des tire-fesses, des télésièges, des stations de ski, tout ça abandonné, parce qu’il n’y avait plus de putain de NEIGE.
Bande d’enculés.
Si un jour j’ai un gosse, je le tuerai pour qu’il ne vive pas cet enfer.
avatar
Cedric
Dave Mitaine

Messages : 2663
Date d'inscription : 27/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Mer 14 Mar 2018, 13:37

J'avoue que la différence de style entre Trash et Hey Stoopid ne m'a pas sauté aux oreilles, mais c'est vrai que tu as raison de préciser que Desmond Child intervient moins sur le 2eme que sur le 1er. Mais Hey Stoopid, passé la chanson-titre, c'est le désert je trouve.
Pour la suite, je te rejoins : The last Temptation, je n'ai pas pu aller au bout.  Barbant, moche. En revanche, j'ai été agréablement surpris de l'orientation "indus soft" de Brutal Planet dont je connaissais uniquement la chanson-titre et de Dragontown. Sombres, vigoureux et plus inspirés que leurs prédécesseurs, même s'il y a des creux aussi. On sent que Furnier veut prouver qu'il en a encore dans le coffre après six ans sans enregistrer - une anomalie pour ce stakhanoviste des studios. Ça n'atteint pas mes sommets persos (Billion et From the Inside) mais je trouve ces deux albums bien plus plaisants que tous ceux des deux décennies précédentes.


Dernière édition par merci foule fête le Mer 14 Mar 2018, 22:18, édité 1 fois

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Dark S. le Mer 14 Mar 2018, 14:18

Might As Well Be On Mars, désertique ?? (remarque c'est cohérent avec la thématique martienne) Non non sérieux réécoute le cet album quand même. Redonne lui une chance pitiiiiéééé

Bon, en tout cas on est d'accord sur la suite. J'aime aussi beaucoup ses 2 albums "indus". Je trouve qu'il a vraiment bien réussi son coup. Ce sont cependant deux albums pas très appréciés des fans. C'est dommage, je dis pas qu'il aurait dû continuer dans cette voie, ça aurait eu c'est limite, mais à la base il envisageait un troisième album dans cette lignée.
avatar
Dark S.

Messages : 1936
Date d'inscription : 26/09/2014
Localisation : Lost in Necropolis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Pingouin le Mer 14 Mar 2018, 21:54

Un peu comme Ced, je connais quasiment pas Cooper, mais vous lire, ça donne grave envie.

Imaginons un noob qui veuille choper un disque et seulement un, vous l'orienteriez vers lequel ? :huh?:

_________________
"Mais c'est redondant, décousu, pauvre en riff, pauvre en liant. Ils font un gateau, y'a pas d'oeuf quoi.
Et me raccrocher aux quelques trucs sympas, c'est comme si je disais "y'a quelqu'un qui a chié dans mon assiette mais la sauce est bonne."
(Ced)
avatar
Pingouin

Messages : 991
Date d'inscription : 25/09/2014
Localisation : 4-9 izi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Mer 14 Mar 2018, 22:17

Billion Dollar Babies. Varié, catchy, tubesque. Et malsain (bon, tous les albums de Furnier le sont à part le 1er et les deux de la période Desmond Child). Il n'y a rien à jeter, à peu près tous les titres de l'album ont été repris par d'autres groupes, ça va du limite pop "No more Mr Nice Guy" au creepy "I love the Dead", non vraiment c'est un must. Il a été réédité avec des titres live en bonus, pas mal du tout ( j'ai bercé ma gamine dessus, depuis elle est fan de J-pop, c'est dire les trucs dingues que cet enregistrement peut produire).

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Dark S. le Mer 14 Mar 2018, 23:20

Effectivement, c'est son classique de l'époque qui représente toujours assez bien l'ensemble de sa carrière. C'est aussi son premier album un peu "commercial".

Du coup, si t'as plutôt envie de commencer par un disque un peu plus foncièrement Hard, alors c'est son Killer qu'il faut écouter, son premier véritable classique, toujours largement joué sur scène, rien que pour l'épique "Halo Of Flies"déjà, et "Dead Babies" pour le creepy malsain.
avatar
Dark S.

Messages : 1936
Date d'inscription : 26/09/2014
Localisation : Lost in Necropolis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Mer 14 Mar 2018, 23:44

Et si tu veux du bizarre, le 1er. Ou Dada.

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Pietro le Ven 16 Mar 2018, 18:48

Très intéressante votre discussion, les gars. :ch:

Pendant ce temps:
First Look At ALICE COOPER In 'Jesus Christ Superstar'
Alice Cooper will star as King Herod in NBC's highly anticipated special event "Jesus Christ Superstar Live in Concert", to be aired Easter Sunday, April 1 from the Marcy Armory in Williamsburg, Brooklyn, New York.

A new trailer for "Jesus Christ Superstar Live in Concert" has just been released and can be seen below.

avatar
Pietro
Divid Coverdead

Messages : 5052
Date d'inscription : 25/09/2014
Localisation : Nissa la Bella

Voir le profil de l'utilisateur http://unchainedmetal.bigcartel.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par merci foule fête le Mer 21 Mar 2018, 19:28

Suite et fin du voyage au pays d'Alice et il faut bien reconnaître qu'après ses sombres incartades indus, son retour "à la normale" (entendre du bon hard rock des familles avec un son actuel) manque un peu de saveur. J'avoue ne pas avoir retenu grand chose de The Eyes of Alice Cooper (2003), Dirty Diamonds (2005), Along Came a Spider (2008) et Welcome 2 My Nightmare (2011), si ce n'est l'excellent refrain de ""What Baby Wants" sur le dernier nommé - je jure que je ne savais pas que Ke$ha chantait sur ce titre et que mon opinion n'est pas du tout biaisée :angel: Du reste, malgré son titre alléchant - ou racoleur, chacun se fera son opinion - Welcome 2 My Nightmare est clairement le moins bon du lot, avec notamment un titre soi-disant disco (mais qui en fait ne l'est pas), ""Disco Bloodbath Boogie Fever", sur lequel Furnier se ridiculise en faisant le djeun's. "Ghouls gone wild", malgré son titre rigolo, est du même acabit. Avec cet album, Alice tombe dans l'autoparodie, et c'est moche. Les autres enregistrements s'écoutent sans déplaisir, mais c'est loin d'être foufou, on sent que la période la plus créative d'Alice Cooper est derrière lui, qu'il n'a plus trop envie de se casser la nénette à écrire des compos marquantes et se contente de faire comme beaucoup de cadors, aligner un maximum de morceaux pour engendrer plein de clics payants et partir en tournée. DS nuancera peut-être, mais j'ai tendance à mettre ces albums dans le même sac. Et puis six ans après WTMN2 déboule Paranormal, qui a surpris pas mal de monde par sa qualité, moi le premier (encore merci Pietro, sans toi je n'aurais sans doute jamais eu le réflexe d'aller l'écouter, ni de m'envoyer ses vingt-six autres LP :kiss: ) ). Je pense que j'aborderai le dossier Paranormal un peu plus en détail d'ici peu. Wink

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 6610
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Dark S. le Mer 21 Mar 2018, 21:52

Hum, sur le fond je suis assez d'accord. C'est clair qu'il est en roue libre depuis 2003 : back too the roots, ça fait plaisir aux vieux fans et on ne prends pas de risque. Mais forcément, il ne peut pas faire des albums aussi bons que dans les 70's. Néanmoins, oui, faut nuancer un peu. Car tous ces albums se distinguent quand même pas mal. The Eyes correspond à une époque où il y avait un certain retour de ce style de Rock bien balancé sans forcément parler de Hard, certaines comparaisons avaient été faites avec The Strokes (Alice en parlait à l'époque), bref on reste quand même dans une logique de surfer sur ce qui fonctionnait à l'époque, d'ailleurs le premier morceau, "What Do You Want From Me" envoie du bois comme jamais Alice ne l'aurait fait dans les 70's. Et son line-up est excellent. Dirty Diamonds est un peu plus sage, un peu plus fade tout en correspondant plus à ses standards des 70's. C'est clairement un album un peu facile, et on sent qu'Alice en avait pris conscience et c'est pour cela qu'il a opté pour un concept album pour le suivant, mais pas de bol, Along Came A Spider a plutôt déçu à sa sortie, bien que clairement plus lugubre que les 2 précédents, la sauce ne prends pas vraiment, le concept est fumeux, bref. Il abandonne du coup son projet de faire une suite à cet album, s'acoquine de nouveau avec Bob Ezrin et sort une suite de son fameux album de 1975, et là, comme souvent :lol: , je ne suis absolument pas d'accord avec toi : Welcome 2 My nightmare est une véritable réussite, je ne vois aucune autoparodie puisque l'album est clairement conçu pour être dans cet esprit et cette continuité du 1er opus. Je trouve le titre disco excellent justement. Je m'attendais à une cata à l'époque, et pas du tout ! D'ailleurs l'album a été très bien reçu. C'est pour moi son meilleur album depuis Brutal Planet. Paranormal est quand à lui un nouvel album facile comme l'était Dirty Diamonds, mais en mieux, avec toujours Ezrin au songwriting, donc c'est cool, il passe bien, voila.
avatar
Dark S.

Messages : 1936
Date d'inscription : 26/09/2014
Localisation : Lost in Necropolis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALICE COOPER - Paranormal (28 juillet)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum