La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Winter le Jeu 26 Jan 2017, 22:55

Je viens de terminer mon dernier bouquin. C'est un roman doom.
L'univers est celui que je fréquentais en école d'ingé, les groupes sont à peu près ceux que j'écoutais à l'époque, mais Alex Espada, le héros, a une vie bien plus mouvementée que la mienne.
Entre policier, fantastique, drame sentimental, émerge le metôl. Et comme c'est metôl, je cherche des metôlleux pour qu'ils me donnent leur avis.
Certains se sont déjà portés candidats, mais si d'autres ne sont pas découragés par la lecture d'un .pdf ou d'un .epub (en attendant une auto/pas auto édition), ben ça serait cool.


_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7425
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par merci foule fête le Jeu 26 Jan 2017, 22:57

Formons un comité de lecture ! study

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 5500
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Winter le Ven 27 Jan 2017, 09:01

Wink

_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7425
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par painlesslady le Ven 27 Jan 2017, 09:27

J'ai honte, je n'ai même pas encore eu le temps de me pencher sur la version que tu as envoyée début 2016... Embarassed
Je suis un peu lente pour lire des bouquins sur écran mais je veux bien participer et te donner mon avis.

_________________
"- And what is it about society that disappoints you so much?
- Oh, I don't know. Is it that we collectively thought Steve Jobs was a great man even when we knew he made billions off the backs of children? Or maybe it's that it feels like all our heroes are counterfeit. The world itself is just one big hoax. Spamming each other with our burning commentary *bullshit* masquerading as insight. Our social media faking as intimacy. Or is it that we voted for this. Not with our rigged elections but with our things, our property, our money. I'm not saying anything new, we all know we do this, not because "Hunger Games" books make us happy, but because we want to be sedated. Because it's painful not to pretend because we are cowards... Fuck society." Mr Robot
avatar
painlesslady

Messages : 2512
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 39
Localisation : Rockin' in The Free world

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Winter le Ven 27 Jan 2017, 09:50

Merci ! :)

_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7425
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Winter le Ven 27 Jan 2017, 09:54

Au passage, j'ai voulu mettre des extraits, mais jec rois que le meilleur résumé du bouquin, c'est encore Gallows Bird.


_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7425
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par painlesslady le Ven 27 Jan 2017, 10:57

Là tu m'appâtes furieusement dis donc ! :kiss:

_________________
"- And what is it about society that disappoints you so much?
- Oh, I don't know. Is it that we collectively thought Steve Jobs was a great man even when we knew he made billions off the backs of children? Or maybe it's that it feels like all our heroes are counterfeit. The world itself is just one big hoax. Spamming each other with our burning commentary *bullshit* masquerading as insight. Our social media faking as intimacy. Or is it that we voted for this. Not with our rigged elections but with our things, our property, our money. I'm not saying anything new, we all know we do this, not because "Hunger Games" books make us happy, but because we want to be sedated. Because it's painful not to pretend because we are cowards... Fuck society." Mr Robot
avatar
painlesslady

Messages : 2512
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 39
Localisation : Rockin' in The Free world

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Droom le Ven 27 Jan 2017, 11:22

Je veux intégrer le comité de lecture.
Balance ton.pdf, grand chef !
avatar
Droom
Oslow

Messages : 1879
Date d'inscription : 24/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Lucificum le Ven 27 Jan 2017, 11:52

J'en ai lu la moitié, j'ai kiffé car j'ai cru que c'était fini. ^^
Mais en fait le texte était inachevé. -_-
En tous cas une œuvre qui, coupée en deux, fonctionne, c'est plutôt bon signe. :D

_________________
avatar
Lucificum
Shred is Dead

Messages : 1013
Date d'inscription : 27/09/2014
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur https://helioss.bandcamp.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Tabris le Ven 27 Jan 2017, 20:54

Pour en avoir lu toutes les versions, dont la finale, je ne peux que vous encourager a cette découverte. Ce livre est superbe. Je crois, Padre, que c'est sans conteste le plus prenant que tu aies écrit. Et ce titre, Gallows Bird, oui, une vraie couleur dont il serait dommage de se dispenser durant cette lecture

_________________
Aucune couleur ne révèle autant de beauté que lorsque le noir la frôle intimement.
avatar
Tabris

Messages : 2534
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Winter le Ven 27 Jan 2017, 21:02

:ch:

_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7425
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par painlesslady le Ven 27 Jan 2017, 21:08

Bon je termine mon bouquin, sympa sans plus et je m'imprime le pdf pour le lire !

_________________
"- And what is it about society that disappoints you so much?
- Oh, I don't know. Is it that we collectively thought Steve Jobs was a great man even when we knew he made billions off the backs of children? Or maybe it's that it feels like all our heroes are counterfeit. The world itself is just one big hoax. Spamming each other with our burning commentary *bullshit* masquerading as insight. Our social media faking as intimacy. Or is it that we voted for this. Not with our rigged elections but with our things, our property, our money. I'm not saying anything new, we all know we do this, not because "Hunger Games" books make us happy, but because we want to be sedated. Because it's painful not to pretend because we are cowards... Fuck society." Mr Robot
avatar
painlesslady

Messages : 2512
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 39
Localisation : Rockin' in The Free world

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Xuaterc le Dim 29 Jan 2017, 12:14

Je finis également mon bouquin et j'attaque le tien avec plaisir :ch:

_________________
Vår morgen skal også bli vår kveld!
avatar
Xuaterc

Messages : 58
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 39
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.coreandco.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Winter le Mar 31 Jan 2017, 13:52

Amis lecturs, si vous voulez une BO pour accompagner vos larmes, là voici disponible sur Spotifist.

https://play.spotify.com/user/metalm/playlist/7c8BAjuGs1KsGRkMXPw43v

_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7425
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Droom le Mer 08 Fév 2017, 09:46

J'ai lu le roman doom, et c'était tellement bien que je ne vais même pas réclamer à l'auteur le remboursement des coûts d'impression.

Je n'aime pas trop parler de bouquins, bien que j'adore les lire. Je vais être bref.
Pour faire simple quant à mon avis sur la chose : j'ai adoré. - C'est à mon avis la meilleure chose que j'ai pu lire à ce jour de Sieur Hiver.

L'ambiance du récit est old-school et merveilleusement geek : pour qui aime notre musique, c'est un régal. - Mais au-delà de ça, les personnages sont... vivants (chapeau) et les dialogues le sont tout autant (couvre-chef). C'est la grande force de Sieur Hiver, m'est avis. Cette force des dialogues se ressent d'ailleurs dans les introductions aux chroniques du même Sieur. ("Les Chroniques du Sieur Hiver" - mériterait une nouvelle, un titre comme celui-ci !)

Forcément, vu l'auteur, le roman tire vers le polar, genre qui n'est d'habitude pas le mien, mais qui m'est allé comme un gant pour cette fois. Car c'est un polar, mais vers un polar nimbé d'une aura fantastique, d'une brume qui cadre parfaitement avec la musique vaporeuse qu'il prend pour base.

J'aimerais spoiler quelques passages pour vous expliquer à quel points je les ai trouvé beaux, ces passages, - et Hiver sait - mais je vais heureusement m'en abstenir. Ces passages existent.

Oups, je n'arrive en revanche pas à retenir pour moi que la fin est belle. J'ai tendance à ne pas m'attacher particulièrement aux fins, mais si celle-ci est réussie, c'est tant mieux. Elle l'est.

Donc voilà.
Excellent roman et, pour être honnête, un coup de cœur, il me semble.

Lecture facile, lecture agréable, lecture douce, lecture prenante.
Foncez. (Pas trop quand même : ce roman est doom.)

:ch:
avatar
Droom
Oslow

Messages : 1879
Date d'inscription : 24/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Winter le Mer 08 Fév 2017, 09:53

:ch:


(t'as forcé la dose de compliments, on avait dit qu'il fallait rester mesuré sinon ils vont se douter que toi et moi on fait plus qu'ètre de simples amis... ce soir, c'est chez toi ou chez moi au fait ?)

_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7425
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par merci foule fête le Mer 08 Fév 2017, 14:18

Je n'aurais pas employé les mêmes mots (et puis j'ai pas eu de chèque, moi :non: ) mais sur le fond je rejoins Droom. Bon, déjà, j'aime bien les polars bavards à la Vargas, donc forcément, ça part bien. En plus, des références directes à la "sphère" metal, même si ce n'est pas étonnant venant de Winter le chroniqueur de l'ultra-underground (au sens littéral dans le roman), ça fait vraiment plaisir tant c'est peu courant.
L'histoire est intense, romantique, sombre, désespérée (ouch le final) mais pas glauque, enfin je ne l'ai pas ressenti comme ça. Le flirt avec le fantastique m'a bien plu également - comme à chaque œuvre winterienne. Ah et puis il y a beaucoup de filles, et ça c'est très bien - le coup de faire d'une fugace apparition le personnage central du roman, j'aime beaucoup aussi. Tout comme le clin d'œil au Manoir de l'Enfer.
Bref, moi je dis chapeau.

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 5500
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Winter le Mer 08 Fév 2017, 15:00

Bcp de filles ? Pas tant que ça... Pas plus de 5 (ou 6 si on compte la maman). Il y a quand même un hommage conscicent à la femme.

Par contre la référence au Manoir de l'Enfer ?? :huh?: Je crois que ça a été involontaire. :D
En tout cas, ça me fait plaisir ces commentaires parce qu'il s'agit de mon oeuvre la plus personnelle (et la plus heavy bien sûr).
En revanche, je ne sais pas quel serait le ressenti en dehors de la sphère metal. Les personnes non metalleuses qui l'ont lu pour l'instant n'ont pas trop aimé, mais c'est normal, je ne pense pas qu'ils aiment voir ce qu'ils y voient. Il me faudrait des gens non metalleux plus neutres.


_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7425
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par merci foule fête le Mer 08 Fév 2017, 15:49

Winter a écrit:Bcp de filles ? Pas tant que ça...  Pas plus de 5 (ou 6 si on compte la maman). Il y a quand même un hommage conscicent à la femme.

Dans un polar lambda, il y en a généralement moins que ça, même chez Vargas (des filles qui comptent, je veux dire, pas celle dont la principale action consiste à planquer ses biscuits et ses pâtés à la brigade).

Winter a écrit:Par contre la référence au Manoir de l'Enfer ?? :huh?:  Je crois que ça a été involontaire. :D

Ah oui ? Le coup du
Spoiler:
maître d'hôtel qui est en fait le vrai méchant
, ce n'était pas conscient ? Ça m'a tellement frappé que je m'étais dit que c'était forcément voulu, surtout te sachant amateur des Livres dont vous êtes le Héros. Wink

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 5500
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Winter le Mer 08 Fév 2017, 15:59

Ah ben non ! :D
C'est sûrement freudien...
(D'ailleurs le Manoir de l'Enfer, je n'ai jamais réusssi à en sortir vivant...)

_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 7425
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par merci foule fête le Mer 08 Fév 2017, 17:06

Je crois qu'il est considéré comme un des plus difficiles de la série. Mais quand je le lisais, j'avais - vraiment - les chocottes. Et le twist final m'avait marqué, d'où mon allusion.

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 5500
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 43
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Forme du Désespoir. Le roman Doom.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum