S'accrocher à ses anciennes amours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Encore ou plus encore ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 4 ]
 
Total des votes : 4

S'accrocher à ses anciennes amours

Message par TheDecline01 le Mar 02 Aoû 2016, 10:59

Lors d'un retour en voiture, on parlait Megadeth entre autres, et pourquoi certains suivaient toujours le groupe même si ils savaient pertinemment qu'ils n'aimaient quasiment plus rien depuis The World Needs a Hero voire avant. Et je vois encore les gens s'accrocher à écouter Opeth alors que bon, ça vaut plus grand chose depuis Damnation en gros. Donc oui, pourquoi accorder encore du temps à des reliques du passé, et surtout, se forcer à les écouter encore, alors qu'il y a tant et tout à découvrir ?

Personnellement, j'étais, je suis, dans le camp des "Je laisse béton". J'ai eu de grandes émotions, vécu de grands moments avec ces groupes, mais maintenant, ils ne me font plus rien et je n'arrive pas à voir l'intérêt de s'accrocher à un passé révolu. Mais qu'il n'y ait pas de méprise, j'écoute toujours avec bonheur ces pépites du passé, je retrouve toujours les émotions d'alors, seulement, ce sont des ressentis que je n'ai plus, que je ne peux plus avoir avec les albums actuels. Du coup, je voulais comprendre pourquoi les autres continuais à s'accrocher.

Et la réponse était évidemment l'attachement à des moments passés, ces émotions puissantes que l'on souhaite retrouver, et qu'il est possible de retrouver même via les nouveaux albums qu'on apprécie peu. Enfin, plus que les retrouver, garder le lien avec ces instants magiques en continuant à suivre les groupes, comme un signe de reconnaissance éternelle pour ce qu'il nous a apporté. Soutenir, toujours être là en somme. Je comprends, mais ce n'est pas du tout mon point de vue, je préfère soutenir les nouveaux qui créent encore que les anciens qui ressassent.

Du coup, vous en êtes où ? Vous continuez à vous accrocher ou vous passez à autre chose ?

J'aimerais vraiment avoir votre ressenti sur le sujet car c'est presque... une sorte d'étude sociétale dont j'ai besoin pour comprendre un peu mieux le monde qui m'entoure. Personnellement, je veux bien donner un coup d'oreille au nouvel album d'une ancienne gloire, pour les moments passés justement, mais de là à acheter ou écouter systématiquement... si ça ne me plaît plus, ça ne me plaît plus.

_________________
Bonjour, je m'appelle Dick et j'ai une petite bite.

Soutenez le spectacle vivant
avatar
TheDecline01
Sombre WC

Messages : 3534
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 51
Localisation : Où d'autre que dans votre cul ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par Winter le Mar 02 Aoû 2016, 11:11

Même si cette chanson d'Opeth me parle, je suis plutôt du gerne à laisser béton. Un peu trop d'ailleurs. Au premier coup de moins bien j'avais tendance à laisser tomber. J'avais ainsi totalement laissé tomber Enslaved suite à Frost et les suivants et c'est par hasard que je suis tombé sur Ruun et Isa.
Du coup je suis plus pragmatique maintenant et je jette une chtite oreille à mes anciens amours au cas où. Comme pour Opeth. Ou Faith No More, Slayer, Morbid Angel... je suis rarementt tenté d'y revenir d'ailleurs.

_________________
"Je prends mes médocs pour l'asthme, mais malgré tout, le lendemain, je glaviote tellement épais que j'ai l'impression d'avoir délocalisé ma production de sperme dans mes bronches." Patata.
avatar
Winter
Old El Paso

Messages : 6640
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LaDagueDeJade?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par Doomy le Mar 02 Aoû 2016, 14:49

Certains ici et d'autres de mon entourage se sont régulièrement étonnés auprès de moi de cette faculté que j'avais à "lâcher" - pour pas dire "renier" parfois - des groupes que par le passé j'adulais tant.

Je trouve ça exagéré car c'est uniquement valable pour la période précise où ledit groupe sort des albums que je n'aime pas, autrement dit je continue volontiers et avec tout le plaisir du monde d'écouter ceux qui m'ont fait vibrer auparavant.

En bref tout ce que je prends en compte c'est l'album en lui-même. Que ce soit d'un groupe inconnu ou d'un groupe de mon top 10 général, tout ce qui change c'est l'entrain que ça peut susciter avant la sortie, l'attente que je peux avoir de l'objet, mais en fin de compte c'est l'écoute elle seule qui tranchera et aucune compétence passive "groupe préféré niv. 3" ne viendra sauver un groupe si je n'aime pas son nouvel album.

Après, si c'est un album qui m'a déplu et on revient à quelque chose de sympatoche dans la foulée, l'incidence est mineure (Enslaved). Si x nouveaux albums ne sont pas ma tasse de thé mais qu'il y a du bon quand même à en retirer, encore une fois incidence mineure (Opeth). Par contre quand plusieurs albums me déplaisent l'incidence peut être telle que je ne m'intéresse plus du tout, mais alors du tout, à l'actu du groupe (Pain of Salvation).

Pas facile à expliquer il y a un monde de différence je trouve entre le groupe qui a un loupé, celui qui change de direction, un changement de gout personnel... mais dans l'ensemble je suis comme Dickie, quand j'aime pu bah j'aime pu et la vie continue avec autre chose.
avatar
Doomy

Messages : 481
Date d'inscription : 17/10/2014
Localisation : Banlieue nord wesh negro bien ou bien ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par painlesslady le Mar 02 Aoû 2016, 15:30

Comme vous, je continue de jeter une oreille sur les nouveaux albums par curiosité et tant mieux si j'ai une bonne surprise (comme ça a été le cas l'an dernier avec Paradise Lost, chose que je ne croyais plus possible). Mais si ça ne me plaît pas, je laisse tomber.

Doomy a bien résumé le processus.


Dernière édition par painlesslady le Mar 02 Aoû 2016, 20:01, édité 1 fois

_________________
"- And what is it about society that disappoints you so much?
- Oh, I don't know. Is it that we collectively thought Steve Jobs was a great man even when we knew he made billions off the backs of children? Or maybe it's that it feels like all our heroes are counterfeit. The world itself is just one big hoax. Spamming each other with our burning commentary *bullshit* masquerading as insight. Our social media faking as intimacy. Or is it that we voted for this. Not with our rigged elections but with our things, our property, our money. I'm not saying anything new, we all know we do this, not because "Hunger Games" books make us happy, but because we want to be sedated. Because it's painful not to pretend because we are cowards... Fuck society." Mr Robot
avatar
painlesslady

Messages : 2182
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 39
Localisation : Rockin' in The Free world

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par Jo le Mar 02 Aoû 2016, 19:01

Je suis personnellement incapable d'enterrer un groupe que j'ai aimé ou que j'aime  sauf à de très rares exceptions près ( par exemple, les groupes de Néo de mon adolescence car le style ne m'intéresse tout simplement plus même si je suis toujours content de savoir qu'un groupe comme Korn continue à sortir des  albums )

A chaque nouvelle annonce d'album, je serais impatient même si le précédent m'a déçu car je suis persuadé que le groupe peux me refaire vivre les mêmes émotions que par le passé.

Il faut faire confiance à nos favoris et leur pardonner une mauvaise passe,croire en leurs capacités à nous surprendre encore.

Après, j'imagine que je dois surement accorder beaucoup plus d'attentions à un nouvel album de mes idoles que à un album d'un groupe X, peux être même m'auto-persuader de sa supposée qualité ? :huh?:

Je ne sais pas mais en tout cas, oui, je suis plutôt fidèle.
avatar
Jo

Messages : 351
Date d'inscription : 26/09/2014
Localisation : Somewhere In The South

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par Pistolero le Mar 02 Aoû 2016, 20:39

Je coupe rarement complètement les ponts avec les groupes que j'ai aimés. S'ils restent sur plusieurs mauvais albums et que tout laisse penser qu'ils sont rincés, je peux finir par vraiment laisser tomber, mais en général, je m'arrange toujours pour jeter une oreille sur l'album, même si je n'en attends rien. Juste par acquis de conscience.

Cela m'est arrivé de découvrir que tel ou tel groupe avait sorti un voire plusieurs albums sans que j'en ai eu connaissance, mais c'est quand même des situations assez rares.
avatar
Pistolero

Messages : 1134
Date d'inscription : 26/09/2014
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par Sven le Mer 03 Aoû 2016, 01:39

Un exemble marquant chez moi, Marilyn Manson. J'adore les premeirs albums, jusqu'à Holy Wood (sauf Smells Like Children), j'ai laissé tomber quand il a versé dans l'autoparodie, soit tout ce qu'il a fait dans les années 2000 sauf Eat Me, Drink Me, et ce jusqu'au petit dernier qui m'a redonné foi dans les capacités créatives du Révérend.
Globalement, je lâche rarement des groupes que j'ai adorés. Mais quand ils font de la merde, je ne me force pas à écouter et à aimer parce que c'est untel. Quand je trouve ça nul, je zappe, point.

_________________
Je suis une outre!!!

Not giving a fuck is awesome!
Jon Lajoie
avatar
Sven

Messages : 6798
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 35
Localisation : In The Crystal Mountain

Voir le profil de l'utilisateur http://www.leseternels.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par painlesslady le Mer 03 Aoû 2016, 09:10

Sven a écrit:Globalement, je lâche rarement des groupes que j'ai adorés. Mais quand ils font de la merde, je ne me force pas à écouter et à aimer parce que c'est untel. Quand je trouve ça nul, je zappe, point.
Voilà, c'est exactement ça pour moi aussi.

_________________
"- And what is it about society that disappoints you so much?
- Oh, I don't know. Is it that we collectively thought Steve Jobs was a great man even when we knew he made billions off the backs of children? Or maybe it's that it feels like all our heroes are counterfeit. The world itself is just one big hoax. Spamming each other with our burning commentary *bullshit* masquerading as insight. Our social media faking as intimacy. Or is it that we voted for this. Not with our rigged elections but with our things, our property, our money. I'm not saying anything new, we all know we do this, not because "Hunger Games" books make us happy, but because we want to be sedated. Because it's painful not to pretend because we are cowards... Fuck society." Mr Robot
avatar
painlesslady

Messages : 2182
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 39
Localisation : Rockin' in The Free world

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par Pistolero le Mer 03 Aoû 2016, 11:38

Tout dépend ce qu'on appelle "lâcher". Si c'est jeter une oreille sur chaque nouveauté et ne pas insister si la première impression est pas bonne, et recommencer pour l'album suivant, ou si c'est perdre carrément le groupe de vue et ne même pas être au courant de leur actu, s'ils ont sorti un nouvel album, si tel ou tel membre s'est barré, voire si le groupe existe toujours ou pas...

Si je prends l'exemple du bon vieux speed mélo du tournant des années 2000, il y a des groupes qui relèvent pour moi de la première catégorie (Rhapsody, Angra...) et d'autres de la deuxième (Hammerfall par exemple, ça existe encore ?).
avatar
Pistolero

Messages : 1134
Date d'inscription : 26/09/2014
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par Sven le Mer 03 Aoû 2016, 12:13

Il y a aussi l'évolution des goûts qui entre en ligne de compte, là. Ça fait 15 ans, les mecs ont pas évolué et ont un parcours plus que chaotique (surtout les Rhapsody's). Ils ne peuvent pas espérer qu'on les suive dans leur déchéance! :non:

_________________
Je suis une outre!!!

Not giving a fuck is awesome!
Jon Lajoie
avatar
Sven

Messages : 6798
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 35
Localisation : In The Crystal Mountain

Voir le profil de l'utilisateur http://www.leseternels.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par Cedric le Jeu 04 Aoû 2016, 07:04

Tout droit, pour moi.


mrgreen

_________________
"Est-ce que ça devient plus facile?" "Tu veux dire... la vie?" "Oui. Elle devient facile?" "Tu veux que je te dise quoi?" "Mentez-moi."
Aujourd’hui, en banlieue parisienne, il y avait des élevages de dromadaires, il y avait des vignes. Le désert grignotait les pieds de l’Espagne et du Portugal. Et les deux frigidaires terrestres, l’arctique et l’antarctique, ils servaient maintenant d’élevage de bovins sur terre ferme. Ils avaient tout salopé. Tout pollué. Tout bouffé, tout niqué, les nappes phréatiques, les terres, l’air, niqué les montagnes, aujourd’hui hérissées de structures métalliques inutiles, des tire-fesses, des télésièges, des stations de ski, tout ça abandonné, parce qu’il n’y avait plus de putain de NEIGE.
Bande d’enculés.
Si un jour j’ai un gosse, je le tuerai pour qu’il ne vive pas cet enfer.
avatar
Cedric
Dave Mitaine

Messages : 2066
Date d'inscription : 27/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par belzaran le Jeu 04 Aoû 2016, 08:20

J'étais très fidèle auparavant et j'avais du mal à accepter qu'un groupe que j'avais adoré puisse pondre une merde. J'écoutais alors les albums à fond pour leur trouver des qualités.

J'ai changé.

Je fonctionne beaucoup plus par albums désormais. Si je n'accroche pas, je laisse tomber. Ça a été le cas pour Machine Head ou Sylosis. J'adore ces groupes et pourtant leurs derniers albums m'ont laissé froid (alors que, en gros, c'était pas forcément raté en soit).

Disons qu'il y a suffisamment de groupes pour éviter d'être fidèle et d'aller plutôt piocher partout.

_________________
On commence toujours par le début. Et c'est le début de la fin.
avatar
belzaran

Messages : 314
Date d'inscription : 22/09/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.belzaran.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par TheDecline01 le Jeu 04 Aoû 2016, 08:46

Alors pour moi, ne plus suivre ses groupes anciennement fétiches, ce n'est pas les abandonner totalement, c'est ne plus écouter aveuglément et comme le dit belza trouver des qualités là où il n'y en a plus trop, ou acheter sans réfléchir leur dernière sortie. Ca n'empêche pas de toujours rester curieux, poser une oreille sur un extrait puis ensuite s'en détourner si ça ne nous plaît toujours plus. L'amour ne s'oublie pas si facilement...

_________________
Bonjour, je m'appelle Dick et j'ai une petite bite.

Soutenez le spectacle vivant
avatar
TheDecline01
Sombre WC

Messages : 3534
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 51
Localisation : Où d'autre que dans votre cul ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par painlesslady le Jeu 04 Aoû 2016, 09:19

Tu l'as dit Dickie. Par contre, l'amour a cet inconvénient chez moi qu'il génère de plus grandes attentes et une déception plus forte.

_________________
"- And what is it about society that disappoints you so much?
- Oh, I don't know. Is it that we collectively thought Steve Jobs was a great man even when we knew he made billions off the backs of children? Or maybe it's that it feels like all our heroes are counterfeit. The world itself is just one big hoax. Spamming each other with our burning commentary *bullshit* masquerading as insight. Our social media faking as intimacy. Or is it that we voted for this. Not with our rigged elections but with our things, our property, our money. I'm not saying anything new, we all know we do this, not because "Hunger Games" books make us happy, but because we want to be sedated. Because it's painful not to pretend because we are cowards... Fuck society." Mr Robot
avatar
painlesslady

Messages : 2182
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 39
Localisation : Rockin' in The Free world

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par S1phonique le Dim 07 Aoû 2016, 16:26

Il ne faut pas s'accrocher aux anciennes amours, on sera quasi toujours déçu.

edit : ha Ok on parle de musique...euh pareil !

_________________
"Fat bottomed girls you make the rockin' world go round !"
"You might think that I'm crazy but you know I'm just your type"
avatar
S1phonique
Chauve No Mercy

Messages : 6757
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : 84° 03′ N 174° 51′ O

Voir le profil de l'utilisateur http://leseternels.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par merci foule fête le Dim 28 Aoû 2016, 23:43

Les groupes qui ont sorti les albums qui me filent les frissons des années (voire des décennies) après, je leur en serais toujours reconnaissant et je continue à suivre leur actualité. Mais s'ils sortent des trucs moches, je ne les achèterai pas pour leurs beaux yeux (exemples : Helloween, Metal Church, Iron Maiden). Priorité à ce qui me plaît, d'où que ça vienne. Ce qui permet d'intégrer des nouveaux groupes dans le processus (exemples : Vektor, The Night Flight Orchestra, Enforcer).

_________________
"Be adult, be mature, but never be a grown-up" Dustin Hoffman
avatar
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool

Messages : 4748
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 42
Localisation : En douceur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par Tabris le Mar 18 Oct 2016, 18:44

Je suis a me demander s'il y a un groupe que je suis vraiment, de manière inconditionnelle, maitrisant sa discographie, dans les bonnes et mauvaises créations, jaugeant l ensemble, convaincue a chaque sortie que la vibration d origine sera immanquablement au rdv.... En fait, je crois bien que non. Les albums sont pris indifféremment du cursus d un groupe, indifféremment du groupe en tant que tel, même si ça peut dans certains cas être le déclencheur de l écoute initiale. On va naturellement vers ce que l on connait. Mais si je m y complais alors, c est plus de l ordre de la bonne surprise que de la logique espérée ou de la conviction.
Je reviens facilement sur les vieux coucous aimés mais peux tout aussi facilement n en avoir strictement rien a carrer du dernier né, de sa qualité au vu des précédents. Je pioche ce qui me convient a un instant T, pour égayer ma journée, colorer une pensée, me vider le crane ou planer. Ce choix n est finalement pas conditionné par un "amour" passé pour le groupe concerné. Donc si mes vieilles marottes se lattent, on peut considérer que je m en fiche un peu. Espérant trouver le son souhaité ailleurs.

_________________
Aucune couleur ne révèle autant de beauté que lorsque le noir la frôle intimement.
avatar
Tabris

Messages : 2366
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'accrocher à ses anciennes amours

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum